Qu’est-ce que le fakirisme ? Recoupe-t-il le yoga ? Pendant longtemps, certaines formes extrêmes de pratiques en provenance d’Inde, ont pu même influer sur l’image du Yoga ou en faire, dans l’esprit de certains, une pratique plus spectaculaire et étrange.

Le fakirisme, mode de vie et pratique mystique et spirituelle

Le fakirisme est une discipline basée sur les doctrines du fakir. Le fakir est une personnalité importante du brahmanisme, une religion indoue. Cette personne obéit aveuglément à son dieu qui lui dicte ce qu’il doit faire. Mais avant tout, c’est un sage dont les actes sont dirigés. Ils ne relèvent pas du compromis, du besoin de gloire ou du goût du succès immédiat.

En adoptant cette discipline au yoga, les pratiquants peuvent atteindre le meilleur d’eux-mêmes sur tous les plans. Cela permet d’acquérir une intelligence subtile, un calme de moine, une patience inlassable, le soin des détails. Ainsi, vous aurez une constance sereine et inébranlable à toutes épreuves.

Monde matériel, mondes spirituels

Au delà de certaines de ses manifestations les plus connues, le fakirisme a pour vocation de faire découvrir à ses adeptes les secrets qui régissent le monde, les forces invisibles et l’univers concret. L’initiation se fait à travers plusieurs étapes qui ont pour but de mettre en relation le pratiquant avec l’autre aspect inconnu du monde : ouvrir de nouvelles portes jadis fermées à votre vision et à celle du commun, pour en former un regard différent sur le monde. Il s’agit d’un objectif commun à bien des pratiques mystiques.

Pour en donner un aperçu supplémentaire, il faut savoir que selon le système brahmanique sur lequel s’appuie le fakirisme indou, le monde que nous connaissons est, en réalité, subdivisé en 3 plans : le plan naturel qui comprend le plan physique et le plan divin, et le plan invisible. Le plan physique est l’aspect matériel du monde, ce que nous voyons de nos propres yeux. Le plan divin est celui de l’Absolu. Le plan invisible et ce qui relie ces 2 plans. Dans ce système, l’homme possède les 3 plans en lui. Son corps vient du plan physique, son âme du plan divin, son esprit et sa mentalité de l’invisible. Le yoga basé sur le fakirisme permet donc d’harmoniser ces 3 éléments.

Au delà du bruit intérieur

Ne penser à rien ou ne pas être la victime passive du bruit permanent de ses pensées, est souvent mieux que penser à n’importe quoi. Et c’est là le concept du yoga basé sur le fakirisme. Faire le vide total dans son esprit et ne penser à rien d’autre, ralentir sa respiration et entrer dans un état de profonde paix intérieure.

Parfois, il est très difficile d’arrêter de penser, surtout quand un problème ou une situation nous tracasse. Dans nos sociétés, le néocortex est de plus en plus sollicité au point que même quand on ne lui demande rien, il continue de produire des pensées. Permettre au calme de se faire une place peu à peu dans l’esprit est l’objectif des séances de yoga et de fakirisme. Mettre un peu l’égo en veilleuse et laisser passer les pensées sans s’y investir.

Comme on le comprend, le yoga tel que le pratique le fakirisme a bien d’autres ambitions que d’assouplir simplement le corps, mais s’inscrit dans toute un représentation spirituelle du monde et de l’univers.

Catégories : Autour du yoga

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *