Adopter des postures qui ont circulé dans l’humanité depuis des temps infinis, se concentrer sur sa respiration, être en paix avec soi, le yoga est une pratique qui agit à la fois sur le corps et l’esprit. Si dans certain cas et sur nos sols occidentaux, il peut être perçu, de nos jours, comme un simple sport, il ne faut pourtant pas s’y tromper. A la base, c’est une discipline spirituelle, une philosophie de vie qui consiste à relier le corps à l’esprit. Pour mieux en comprendre toute la profondeur, il faut remonter à son histoire et ses origines ?

Des origines indiennes

Le yoga a des origines très anciennes que l’on fait remonter à l’antiquité. Le mot yoga est traduit du langage sanskrit et signifie union, joug ou méthode. Le yoga est donc une pratique qui relie le corps, le cœur et l’esprit.

Les premiers textes qui en parlent sont les Upanishad. Il s’agit d’un ensemble de textes philosophiques qui a pour signification « s’asseoir respectueusement au pied de son maître pour recevoir ses enseignements ». Ces ouvrages sont basés sur la religion hindoue et relatent les rapports mystiques qui existent et qui se développent entre le corps et l’esprit en pratiquant le yoga.

L’inde est donc la terre d’origine du yoga. De nombreux ouvrages indiens en parlent. Mais ce sont les yoga sutras, des écrits de l’époque de Patañjali qui ont popularisé cette discipline. Ces littératures spirituelles expliquent les liens qui unissent le corps à l’esprit, l’homme à l’univers, l’homme au divin. Ainsi, le yoga est une forme de pratique qui relie tout ce qui peut être joint, procurant un état de bonheur, de plénitude, en rassemblant ce qui pourrait, à première vue, sembler être opposé.

L’occidentalisation du yoga

L’arrivée des colonisateurs occidentaux en Inde, puis leur retrait suite à l’indépendant a permis d’externaliser le yoga. Cette pratique a été ensuite occidentalisée pour s’exporter à travers le monde.

Cette discipline spirituelle fut transmise aux Occidents grâce aux personnalités importantes comme Swami Kuvalayananda, Yogendra et Swami Vivekananda. Le yoga aurait ainsi commencé à être pratiqué en Occident, de mention marginale, entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle. Les portugais font mention des « iogues » dans le livre « Histoire de l’Inde » de Castanheda et Albuquerque. Outre-atlantique, le yoga s’exporte aux États-Unis vers la fin du XIXe siècle à travers les enseignements de Swami Vivekananda.

Le yoga pratiqué en Occident est une adaptation privilégiant l’aspect physique et la relaxation. Compte tenu des différences de physiologie et de mode de vie, cette adaptation était inévitable. Ainsi, la spiritualité est nettement moins travaillée qu’en Orient quoiqu’on trouve tout de même des différences dans les dosage en fonction des enseignants et des lieux de pratiques.

Le yoga d’aujourd’hui

Avec le temps, le yoga a subi de nombreuses évolutions et les pratiques se sont diversifiées à travers le monde. De nos jours, cette discipline connait un engouement très important et elle s’est aussi démocratisé, en devant accessible à tous.

Ainsi, beaucoup le pratiquent, comme une discipline physique avec un petit supplément d’exotisme ou de philosophie, sans avoir nécessairement la foi en la religion et au spiritisme. Comme nous le disions plus haut, les groupes et ceux qui s’y trouvent suffisamment bien pour y rester, reflètent, en général, la tendance que leur donnent les différents instructeurs.

Pour faire court, le yoga de MJC de quartier ou du centre social de la mairie du coin, n’est pas le même que celui d’un groupe qui irait s’isoler dans la montagne pour faire des retraites yogiques en se réclamant d’un maître particulier ou d’une tradition spéciale. Par ailleurs, on peut encore quelquefois croiser, en Occident, des enseignants venus d’Inde qui; quand ils enseignent le yoga, continuent de l’investir de sa dimension spirituelle. Toutefois, il faut constater que le yoga s’est; en général, beaucoup plus fondu dans le paysage. En nombre de pratiquants, les formes les plus répandues du yoga sont donc les pratiques physiques et de méditation. Le yoga est devenu une sorte de sport qui s’accompagne de motivations différentes et, souvent aussi de certains modes de vie : végétarisme, véganisme, non-violence, bienveillance… Il en existe même des formes ludiques comme le paddle yoga sur l’eau.